Sommaire

Parquet décollé, que faire ?

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Votre parquet se décolle, que faire ? Les situations sont multiples, les causes parfois complexes à identifier. Dans certains cas, il n'y a rien d'autre à faire que démonter le parquet pour traiter l'origine des dégâts puis procéder à une nouvelle pose. Dans d'autres, il y a des solutions possibles à mettre en œuvre pour se sortir de ce mauvais pas !

Voici quelles situations sont récupérables et de quelle façon vous pouvez intervenir sur un problème de parquet décollé.

1. Identifiez la cause à l'origine du décollement de votre parquet

Il existe différents types de pose pour le parquet : le parquet cloué, le parquet flottant et le parquet collé. L'un ou l'autre peut se décoller, se soulever, et c'est la conséquence d'un problème qu'il s'agit d'identifier. Voici les pistes principales et les causes possibles.

Absence de joints de dilatation (ou insuffisance)

C'est un problème fréquent qui peut entraîner de gros dégâts, car le bois doit pouvoir jouer au sol, respirer : il se dilate et se rétracte dans son jeune âge ou dans des circonstances extrêmes. Il lui faut donc de la place.

Si l'écart prévu n'est pas assez grand (entre 8 et 10 mm) et que le bois se dilate dans les semaines qui suivent la pose, au point de buter contre les murs, la pression qui s'ensuit peut faire tout simplement sauter les lames du parquet.

L'humidité du support 

Pour gagner du temps ou par méconnaissance, une pose peut avoir été réalisée sans que les vérifications nécessaires d'hygrométrie aient été faites :

  • Si le parquet a été posé sur une chape pas totalement sèche, le prolongement du processus d'évaporation sous le parquet peut alors entraîner une dilatation du bois. Pour tester la chape, déposez une lame de parquet et vérifiez le taux d'humidité, qui ne doit pas dépasser 3 %, avec un testeur adapté.
  • Si le parquet a été posé sur des plaques d'agglo par exemple et sans bâche d'isolation, celles-ci peuvent avoir contenu trop d'humidité au moment de la pose, ce qui entraîne également des problèmes de déformation.

L'humidité du bois

Si le parquet n'a pas été stocké comme il se doit assez longtemps en amont sur le chantier, il peut lui aussi contenir un taux d'humidité excessif au moment de la pose. Une fois posées, les planches vont continuer à sécher et se rétracter, entraînant (si le phénomène est important) des décollements de lames.

Lire l'article Ooreka

L'humidité ambiante

Dans certaines pièces subissant des variations importantes d'humidité ou un taux constant trop important, ceci peut jouer sur la stabilité du parquet.

Lire l'article Ooreka

Une mauvaise planéité du sol

Sur une chape ou un ragréage de mauvaise qualité, on comprend que le collage de certaines planches un peu contraintes au moment de la pose finisse par céder.

Lire l'article Ooreka

2. Traitez la cause de décollement du parquet

Refaites des joints de dilatation

L'écart préconisé à la pose est de 8 à 10 mm (5 mm minimum). Pour savoir s'il y a un problème à ce niveau-là :

  • Il faut vérifier tout le pourtour du parquet, et notamment au niveau des ouvertures (portes, baies vitrées) où l'on a tendance à vouloir faire une finition plus serrée : il ne doit y avoir aucun point de contact entre les planches et les cloisons, pas le moindre !
  • Si les plinthes sont en place, faites-les sauter pour faire ce travail de vérification.
  • Si le problème vient de là, recoupez vos lames de bord à la scie circulaire mobile pour redonner le joint nécessaire partout et laissez le parquet reprendre sa place.
Lire l'article Ooreka

Asséchez la pièce

Vous avez plusieurs possibilités :

  • Si vous avez détecté ou si vous suspectez un problème d'humidité au niveau de la chape, il va être très difficile de la faire sécher par en dessous ! Cela va être très long, plusieurs mois sans doute. Vous n'avez plus qu'à vous armer de patience ou à déposer votre parquet pour repartir à zéro, malheureusement. Dans tous les cas, mettez en route un système anti-humidité (chauffage ou déshumidificateur) constant pour accélérer le séchage.
  • Si l'humidité réside dans le bois ou dans l'air ambiant, asséchez la pièce de la même façon. Munissez-vous également d'un appareil de mesure pour voir l'évolution du taux d'humidité. Lorsque celui-ci est stabilisé entre 45 et 65 % dans la pièce, et entre 7 et 11 % dans le bois, vous pouvez estimer que le parquet ne bougera plus et évaluer la situation. Il faudra par la suite toujours éviter de trop gros écarts d'hygrométrie.
  • Si le problème est survenu après la pose, suite à un dégât des eaux ou une fuite, le séchage progressif (par les mêmes moyens que précédemment) peut amener le parquet à reprendre sa place, et vous êtes alors tiré(e) d'affaire !
Lire l'article Ooreka

Réparez les défauts du support

Il est évident qu'un matériau dur et plan comme le bois ne peut se poser correctement sur une surface comportant des défauts en creux ou en bosse. Ceux-ci ne sont pas forcément repérables à l'œil et peuvent ne se révéler qu'avec la pose parce qu'une vérification à la règle n'a pas été faite à l'origine.

Si tel est le cas :

  • Repérez les lames placées aux endroits concernés.
  • Envisagez ensuite une dépose localisée pour aller réparer le problème en dessous et recoller de nouvelles planches.
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Réparez votre parquet décollé

Une fois la cause identifiée et traitée, reste à voir l'étendue des dommages occasionnés :

  • Si, malgré les actions réalisées, votre parquet n'a pas pu reprendre sa forme et sa planéité, vous allez devoir le déposer, ce qui risque d'entraîner d'autres dégradations, y compris au niveau du sol. Heureusement, cette situation est plutôt rare car elle suppose de grandes imprudences commises avant la pose, surtout dans les constructions anciennes ou en milieu humide (cave, campagne, salles d'eau).
  • Si les décollements restent localisés, ne concernent que quelques planches, il est possible d'entreprendre une réparation, à condition d'avoir à votre disposition des lames identiques à celles du parquet en place, bien sûr ! Il va en effet falloir démonter puis changer au moins une planche.

Changez une lame de parquet

Le « truc » pour pouvoir extraire une lame de parquet située au milieu du plancher :

  • Découpez-la sur place en son centre et dans la longueur sur une largeur d'environ 5 cm.
  • Retirez cette pièce centrale.
  • Désemboîtez les bords de la planche avec ciseau à bois et marteau.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Pour positionner une nouvelle lame, il faut obligatoirement procéder à un petit travail de « rabotage » à la scie circulaire ou au rabot :

  • de la languette sur la largeur mâle ;
  • de la partie inférieure du côté femelle sur la largeur opposée et sur la longueur.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Réglez les problèmes de planéité

Là où vos planches n'adhèrent pas au sol, procédez comme indiqué ci-dessus pour déposer les planches nécessaires. À noter :

  • En cas de relief (bosse, bulle) au niveau du ragréage :
    • Éliminez le relief avec un burin, une ponceuse ou une raboteuse de sol selon la surface concernée.
    • Vérifiez bien au niveau à bulle la planéité récupérée.
    • Procédez au remplacement de vos lames de parquet.
  • En cas de creux :
    • Remplissez avec un mortier colle.
    • Respectez le temps de séchage avant de reposer vos nouvelles lattes.
    • Dans certains cas, mettez en place un morceau d'isolant mousse (il en existe de différentes épaisseurs), cela permet de rattraper le niveau. Il faut trouver la meilleure astuce en fonction du problème.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour réparer un parquet décollé

Imprimer
Bâche

Bâche

À partir de 8 €

Burin

Burin

À partir de 5 €

Ciseau à bois

Ciseau à bois

Environ 2 € le jeu de 4

Colle néoprène

Colle néoprène

À partir de 5 €

Couverture

Couverture

À partir de 10 €

Marteau

Marteau

À partir de 4 €

Mortier colle

Mortier colle

Environ 20 € pour 25 kg

Niveau à bulle

Niveau à bulle

À partir de 4 €

Pistolet à joint

Pistolet à joint

À partir de 6 €

Ponceuse circulaire

Ponceuse circulaire

À partir de 30 €

Rabot électrique

Rabot électrique

À partir de 20 €

Raboteuse de sol béton

Raboteuse de sol béton

90 € environ par jour de location

Scie circulaire

Scie circulaire

À partir de 25 €