Fermer

Aménagement intérieur

Sommaire

  • Étapes d'une rénovation parquet
  • Rénovation de parquet abîmé
  • Teinter son parquet pour changer de style
Rénovation parquet

La rénovation d'un parquet est différente de l'entretien régulier. Il s'agit de remettre en état un parquet ancien ou abîmé. Un ponçage est souvent nécessaire.

Étapes d'une rénovation parquet

La rénovation de votre parquet implique différentes étapes selon la pose et le type de parquet que vous avez choisi (massif, flottant ou stratifié).

Le ponçage

En général, il faut procéder à un ponçage. Notez cependant que le sol stratifié ne doit pas être poncé, car il est peu épais et n'est généralement pas constitué de bois. Le ponçage va rendre la surface plane et enlever le vernis. Il est recommandé de poncer dans le sens des lattes.

Si vous n'êtes pas sûr de vous, vous pouvez faire appel à un professionnel. En effet, si vous poncez trop votre parquet et que des niveaux apparaissent, il faudra poncer de nouveau l'ensemble du parquet.

Si vous désirez réaliser ces opérations vous-même, vous pouvez louer une ponceuse à bande et une bordureuse pour les angles. Les finitions peuvent être réalisées avec des bandes abrasives (gros grain et fin).

Il faut aérer la pièce avant de procéder au ponçage. Vérifiez qu'aucun clou ne dépasse de la surface si vous poncez un parquet cloué. Portez un masque, un casque anti-bruit et des gants. Il faut poncer en trois fois avec des grains différents : gros grain abrasif, grain moyen et grain fin. Il est recommandé de passer l'aspirateur entre chaque ponçage.

Les finitions pour une rénovation parquet

Il existe trois finitions pour le parquet :

  • La cire est une finition naturelle, mais elle est moins résistante que le vernis. Appliquez-la au balai ou au chiffon en 3 couches.
  • L'huile donne un aspect traditionnel au bois, est résistante et facile à entretenir. Elle s'applique en deux couches avec un rouleau.
  • Le vernis ou le vitrificateur s'applique au rouleau. Attention à ne pas choisir un vitrificateur traditionnel qui s'écaillerait au fur et à mesure du temps.

Rénovation de parquet abîmé

Remplacer une lame cassée

Si une lame de votre parquet est cassée, il faut d'abord la remplacer avant de procéder au ponçage.

Faites un trou dans la lame à l'aide d'une perceuse afin de pouvoir introduire la scie et scier la lame dans le sens de la longueur. Il faut ensuite extraire la lame de parquet pour la remplacer.

Pour un parquet collé, vous pouvez directement poser la nouvelle lame après avoir éliminé la partie inférieure de la mortaise qui bloque l'insertion de la nouvelle lame à la scie sauteuse.

Le parquet flottant est le plus délicat à réparer, car les lames sont clipsées entre elles. Vous aurez peut-être des difficultés à retirer la lame endommagée. Il est conseillé de démonter les lames en partant du mur le plus proche de la lame à changer. Sinon, il faut scier une partie des mortaises avant de coller la lame de remplacement aux autres.

S'il s'agit de changer une lame de parquet cloué, vous devez prolonger les lambourdes à l'aide de tasseaux de soutien. Insérer la lame en ayant éliminé la partie inférieure de la mortaise. Clouez la lame dans les tasseaux et utilisez un chasse-clou pour que les clous ne soient plus visibles.

Rayures ou impact

Pour reboucher les trous ou les fissures de votre parquet, utilisez de la pâte à bois à base de résine. La pâte à bois est vendue teintée, il faut donc la choisir en fonction du parquet que vous possédez. Vous pouvez également acheter de la pâte à bois à teinter à la couleur de votre parquet.

Il faut l'appliquer avec un couteau à enduire sur la surface à recouvrir. Enlevez l'excédant avant qu'il ne sèche. Ce n'est qu'une fois que toutes les fissures seront rebouchées que vous pourrez procéder au ponçage.

La pâte à bois est facilement trouvable en magasins de bricolage. Elle s'achète en différentes quantités selon vos besoins de rénovation :

  • en tube de 50 g pour 5 ou 6 € ;
  • en pot de :
    • 250 g pour 7 € ;
    • 500 g pour 13 € ;
    • 1 kg pour 23 €.

Teinter son parquet pour changer de style

Vous avez plusieurs alternatives pour changer le style de votre parquet : le peindre, le vieillir ou le teinter.

Pour teinter votre parquet, il faut tout d'abord le poncer et le dépoussiérer avant d'appliquer la teinte au spalter, balai applicateur ou rouleau dans le sens des veines du bois. Portez un masque et des gants pour effectuer cette opération, et pensez à aérer la pièce.

Si vous souhaitez un effet de teinte soutenu, passez une deuxième couche. Laissez sécher au moins 8 h avant de procéder à la finition.

En ce qui concerne le prix, vous pouvez acheter un bidon de teinte de 1 litre à partir de 20 €.

Faire appel à un professionnel pour entretenir ou réparer du parquet

Professionnels du parquet

Professionnels des revêtements de murs et sols

Magasins de bricolage