Sommaire

La pose d’un parquet en bois peut s’avérer un peu technique, qu’il s’agisse d’un parquet contrecollé ou d’un parquet massif. Il existe trois types de poses différents :

L’acte en lui-même n’est pas le même selon la méthode choisie. Alors si vous faites appel à un professionnel pour la pose de votre parquet, les prix seront fixés sur les critères et caractéristiques du type de pose préféré. Ainsi, la pose d’un parquet neuf ou une rénovation de parquet déjà existant ne se chiffre pas de la même façon.

Prix de pose du parquet et techniques de pose

Parquet et projets de rénovation

Si vous avez déjà un parquet bois en place, pourquoi pas le rénover plutôt que de le changer intégralement ? C’est l’avantage majeur du bois, il est possible de le poncer et de le vernir ou huiler pour qu’il retrouve son aspect neuf.

Vous pouvez aussi le teinter. Il est toutefois recommandé, dans ce cas, de s'adresser à un vrai professionnel parqueteur pour les teintes. Il appliquera les produits adéquats pour un rendu optimal.

Lire l'article Ooreka

Parquet et projets neufs

Pour les projets de parquets en neuf, il est toujours possible d’acheter un parquet brut et de le finir sur place, comme pour une rénovation. Mais il existe aujourd'hui un choix très large de parquets déjà finis et prêts à poser. Il sera donc très facile de trouver un parquet qui vous plaira !

Lire l'article Ooreka

Prix de pose du parquet et types de parquet

Pour des parquets traditionnels en lames, une fois que vous avez décidé du type de pose (flottante, collée ou clouée), le coût de la pose ne variera pas, que vous choisissiez un parquet large ou non, ou un parquet long ou non.

Seuls les parquets à motifs spéciaux ou à poses particulières, type coupe de pierre ou pose à la française, peuvent faire légèrement faire varier le coût au mètre carré. La pose de parquet mosaïque par exemple demande plus de temps, tout comme la pose en point de Hongrie ou à bâtons rompus.

Lire l'article Ooreka

Coûts d’installation supplémentaires

Préparation du support avant la pose d'un parquet

La pose d’un parquet nécessite un support plan, sec, propre, rigide et normalement poreux. Si le poseur estime que votre support n’est pas prêt à recevoir un parquet, il préconisera de le remettre en état avant la pose : ragréage, barrière anti-humidité, etc.

Ragréage

C’est lui qui est responsable du support, en cas de litige après la pose du parquet, même si ce n’est pas lui qui l’a réalisé au préalable. Comptez pour un ragréage et remise à niveau du support 9 € le m² (primaire et ragréage compris).

Sous-couche classique

Si vous souhaitez poser un parquet flottant, une sous-couche est obligatoire. Le poseur devra donc en tenir compte dans son devis. Comptez environ 3 € le m² pour une sous-couche classique.

Sous-couche isolante

Pour une pose collée de parquet massif, si vous avez des exigences en acoustique, une sous-couche (type liège) sera nécessaire et la pose de cette sous-couche vous sera également facturée, sans oublier la colle. Comptez environ 10 € le m² pour une sous-couche plus isolante.

Pose de parquet et finitions

Les travaux de finition, comme la pose des plinthes ou contre-plinthes, le masticage des joints de dilatation, la pose des profils (type barres de seuil) font bien sûr grimper la facture. Il s’agit d’un travail minutieux qui prend beaucoup de temps et les poseurs valorisent cette prestation dans leur devis. Ces tarifs apparaîtront au mètre linéaire.

Pour des plinthes collées ou clipsées, comptez environ 12 €/ml de pose.

Surface à couvrir et spécificités des pièces pour la pose du parquet

Le devis du poseur dépendra évidemment de la surface à couvrir. C'est évident. C’est pourquoi la plupart d’entre eux établissent leur devis de pose au mètre carré. D'autres prévoient plutôt des forfaits jour pour les petites surfaces. Pour une pose collée, on compte en général 20 m² posés par jour, hors finitions.

La spécificité des pièces, qui feront passer plus de temps au poseur (murs non droits, découpes spéciales, etc.) modifieront bien sûr également le devis. Technique et chronophage, l’habillage des marches d’escalier est également un élément de chiffrage à part entière pour un poseur (profils spéciaux, découpes à dimensions, marches balancées, etc.).

Exemples de prix de pose de parquet

Les prix varient d'un professionnel à l'autre et le premier devis est rarement le bon. N'hésitez à comparer et négocier ! En attendant, voici quelques références sur lesquelles vous pouvez vous appuyer.

  • Pour une pose flottante de parquet contrecollé : environ 20 € le m².
  • Pour une pose collée de parquet contrecollé : environ 27 € le m².
  • Pour une pose collée de parquet massif : environ 30 € le m².
  • Pour une pose clouée de parquet massif : environ 45 € le m².
  • Pour une rénovation de parquet existant (ponçage et vitrification) : environ 35 € le m² (produits compris).
Lire l'article Ooreka
Parquet

Parquet : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Budget

Sommaire

Combien coûte le parquet ?

Prix du parquet

Combien coûte la pose d'un parquet ?

Prix de la pose de parquet

Où acheter son parquet ?

Acheter du parquet