Sommaire

Le parqueteur, également appelé poseur de parquet, est un artisan spécialisé dans la pose comme dans la rénovation du parquet. Travaillant aussi bien pour les particuliers que pour les collectivités, les entreprises, les bureaux, etc. il est le garant de la qualité du parquet. Mais comment le choisir ? Quelles sont les précautions à prendre et les obligations légales ? Quelles mentions doivent figurer sur le devis qui deviendra contractuel une fois signé ? On vous dit tout pour faire poser votre parquet et en profiter de longues années en toute tranquillité.

Parqueteur : ses missions

Les missions du parqueteur sont multiples et ne se limitent pas à la pose du parquet. Il vérifie préalablement le plancher et le prépare, en le nivelant si besoin par exemple, mais aussi en posant une sous-couche entre le sol et les lames de bois destinée à améliorer le confort thermique et phonique. Après la pose, le parqueteur s'occupe des finitions (vitrification, cire, etc.), mais aussi de la pose des plinthes.

Le parqueteur peut également rénover un vieux parquet, réparer ou remplacer quelques lames. Il est également une précieuse source de conseils sur le choix de l'essence de bois, le sens de pose de lames, les finitions les mieux adaptées, l'entretien, etc.

 

Choisir au mieux son parqueteur

Vérifiez que le parqueteur est bien immatriculé au Répertoire des Métiers, obligatoire pour les personnes indépendantes, physiques ou morales, n'employant pas plus de 10 salariés et exerçant une activité artisanale de production, de transformation ou de prestation de services.

Vous pouvez également regarder s'il est membre de l'Union Française des Fabricants et Entrepreneurs du Parquet (UFFEP), syndicat regroupant les acteurs de la parqueterie, ou de l'Union des Métiers du Bois de la Fédération Française du Bâtiment (UMB-FFB).

Si le parqueteur possède un site internet, consultez ses réalisations et ses références. N'hésitez pas non plus à demander conseils à vos connaissances qui pourraient vous recommander un professionnel. Rien ne vaut le bouche-à-oreille !

Parqueteur : assurances et garanties obligatoires

Vérifiez également que le parqueteur possède bien toutes les assurances obligatoires :

  • l'assurance responsabilité civile professionnelle ;
  • la garantie biennale qui garantit pendant 2 ans la réparation des dommages qui se produisent après réception des travaux ;
  • la garantie de parfait achèvement, qui garantit la réparation des désordres ou défauts de conformité, quelle que soit leur nature, signalés par le maître d’ouvrage à la réception, ou apparus dans un délai d’1 an après la réception des travaux ;
  • la garantie de bon fonctionnement qui concerne les différents éléments d'équipements n'ayant pas de rapport avec la construction, c'est-à-dire les matériaux démontables ou remplaçables qui ne mettent pas en danger l'ouvrage entier.

Devis et contrats

Ne vous contentez pas d'un seul devis, mais prenez le temps d'en comparer plusieurs, les tarifs pouvant fortement varier d'un parqueteur à un autre.

Ces devis, considérés comme un contrat une fois signé, doivent détailler en quantité et en prix chaque détail de la prestation (ragréage, pose des lames, finition, entretien, etc.) calculé au m², mais aussi le taux de TVA, ainsi que la durée de validité de l'offre.

Doit aussi y figurer la date limite de l'achèvement des travaux. Si le non-respect de cette date occasionne un préjudice que vous êtes en mesure de chiffrer, vous pourrez ainsi demander des dommages et intérêts à l’installateur sur le fondement de l'article 1142 du Code civil.

Les tarifs d'un parqueteur

Ces tarifs varient bien sûr en fonction de l'essence de bois choisie, de l'épaisseur des lames, de la finition, la pose d'éléments associés, du coût de la main d'œuvre, etc., mais aussi d'un professionnel à l'autre.

  • Pour une pose clouée, comptez entre 40 € et 50 € le m², auxquels il faudra ajouter en moyenne 20 € pour l'installation globale comprenant la sous couche d'isolation, les plinthes, etc.
  • Pour une pose collée, comptez entre 15 € et 30 € le m², auxquels il faudra ajouter en moyenne 15 € pour l'installation globale.
  • Pour une pose flottante, comptez de 10 € à 20 € le m², auxquels il faudra ajouter en moyenne 10 € pour l'installation globale.
Parquet

Parquet : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger mon guide
6 Réalisation des travaux

Aussi dans la rubrique :

Réalisation des travaux

Sommaire

Vous souhaitez poser vous-même du parquet ?

Poser un parquet massif Poser du parquet flottant clipsé Poser du parquet collé Poser du parquet cloué Poser du parquet contrecollé

Faire appel à un professionnel : déroulement et suivi des travaux

Rôle et tarifs d'un parqueteur

Divers

Voir 1 article de plus