Sommaire

L’écologie est ou devrait être au cœur des préoccupations de chacun. Y compris quand on parle de matériaux pour équiper sa maison. Faisons donc le point sur les différents arguments qui relient le parquet en général et l’écologie, bref sur le parquet écologique.

Parquet écologique : écologie et bois

Le parquet est issu de la filière du bois. La principale problématique en termes d’écologie concerne les arbres eux-mêmes. La déforestation reste la bête noire de la filière bois en termes d’écologie.

On sait aujourd’hui qu’en abattant les arbres pendant des années sans aucune réglementation et parfois sans aucun bon sens, nous avons mis en péril l’équilibre écologique sur bien des terrains (préservation de la faune et de la flore en péril, couche d’ozone, etc.).

Heureusement, depuis de nombreuses années, la filière bois, et par extension celle du parquet, a mis en place des labels fiables qui assurent la traçabilité des bois utilisés. Ils garantissent que les arbres seront replantés et que les forêts sont exploitées par parcelle et avec parcimonie.

 

Parquet écologique : fabrication et qualité de l’air

Le deuxième volet écologique pour le parquet concerne sa fabrication. Fabrique-t-on le parquet « proprement », ou utilise-t-on des substances nocives pour la qualité de notre air et donc par extension pour notre santé ?

On détermine cette information en contrôlant les émissions de COV (Corps Organiques Volatiles).

De la même façon que pour la traçabilité des bois, des réglementations très strictes et fiables ont été mises en place et sont imposées aux fabricants de parquets. Ainsi, depuis 2013, une indication claire sur les produits de finition intérieure relativement aux émissions diverses et variées de COV dans l’air figure sur les emballages des parquets.

Tous les parquets respectent les tolérances imposées par la réglementation. Les émissions de produits chimiques dans l’air qu’on respire sont donc très limitées et surtout très contrôlées.

Le parquet reste un produit naturel qui n’est pas prêt de vous empoisonner ! Les teintes, vernis, huiles ou colles qu’on utilise pour leur fabrication sont également réglementées, et le label A+ considère le produit dans sa globalité.

Son cousin le revêtement de sol stratifié, même s’il est plus industrialisé, respecte également parfaitement la réglementation et communique également des résultats en A+.

Lire l'article Ooreka

Parquet écologique : recyclage des parquets

Le bois est un matériau recyclable sans problème si on le considère dans sa version brute. Cependant, il est souvent teinté, verni ou huilé.

Il n’existe pas aujourd’hui de filière de recyclage des parquets. Aucun industriel ne s’est à ce jour penché sur la question, ni même aucun organisme.

Toutefois, la démarche existant pour de nombreux matériaux de construction, cela ne devrait plus tarder.

Lire l'article Ooreka

Parquet écologique : industriels du parquet écologique

Certains industriels du parquet ont tout de même pris des initiatives personnelles, certes isolées, mais très respectables !

Certains sont ainsi équipés pour broyer les déchets de bois qu’ils récupèrent à la fabrication. Ils les réduisent en poudre et se sont équipés de chaudières pour s’autogérer en termes de chauffage par exemple.

Rien n’est cependant imposé aux fabricants de parquets.

Parquet

Parquet : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Choix du type

Sommaire