Sommaire

On constate souvent que des parquets, qu'ils soient massifs ou contrecollés, se déforment, en faisant comme des « vagues ». On dit alors que le parquet « gondole ». En fait, le terme exact pour désigner cette déformation est le « tuilage ». Ce phénomène n’est pas naturel, ce n’est pas un défaut du parquet lui-même. Il vient forcément d’un élément extérieur et se produit en général après la pose. Essayons de comprendre comment se produit le tuilage de parquet et voyons s'il est possible d'y remédier.

 

Tuilage de parquet : causes du tuilage

Attention : en cas de tuilage, le fabricant de parquets se dédouanera systématiquement de ce type de dommage.

Tuilage causé par l'humidité

Le parquet peut être assimilé à une éponge. Quand j’humidifie mon éponge, elle gonfle. Quand elle sèche, elle se rétracte. C’est exactement la même chose pour le parquet !

La raison principale d’un tuilage est l’humidité, quelle qu’elle soit et peu importe d’où elle vient.

Humidité par le support

En général, le tuilage vient d’une humidité du support. On dit qu’il y a « reprise d’humidité par le support ».

Le support n’était pas sec lors de la pose du parquet (plus de 3 % d’humidité) et l’humidité contenue en lui transite dans le parquet directement. Le parquet « grandit » en largeur et finit par se déformer, car il n’a plus assez de place. Il tuile.

Tuilage par un dégât des eaux

Le pire ennemi du parquet est donc l’humidité. Forcément, en cas de dégât des eaux, l’eau stagnante provoque la déformation du parquet. L’eau s’infiltre dans et autour du bois, qui gonfle et tuile. Une éponge !

Tuilage par chauffage au sol

Un focus sur le chauffage au sol est nécessaire quand on parle de tuilage de parquet.

Les parquets sont en général compatibles pour les chauffages au sol basse température. Cependant, le tuilage est un dommage trop souvent constaté dans cette configuration. Il ne s’agit pas d’un problème de parquet, mais de mise en œuvre.

Il s’agit également d’une reprise d’humidité par le support. En effet, les chauffages au sol sont souvent associés à des chapes à base de sulfate de calcium (anhydrites). Ces chapes ont une très grande teneur en eau et doivent impérativement être sèches (0,5 %) avant la pose d’un parquet. Mais c’est rarement le cas avant un an quasiment 

De plus, il faut impérativement mettre le système de chauffage en route 3 semaines avant la pose, peu importe la saison, pour que le support se stabilise parfaitement. C’est malheureusement rarement le cas !

De ce fait, au moment de la mise en chauffe hivernale, toute l’humidité restée dans le support ressort, phénomène accélérée par le chauffage. Et l’humidité va directement dans le parquet !

Tuilage par humidité dans l’air

Cela reste rare, mais le parquet peut également tuiler du fait d’une humidité trop importante dans l’air. Attention donc au stockage des matériaux.

Détection du tuilage par l'humidité

Pour détecter la cause du tuilage, c’est assez simple : on teste le parquet avec un hygromètre adapté. Si l’humidité contenue dans le parquet est supérieure à 11 %, on sait que le parquet a repris de l’humidité.

Si le parquet tuile fortement et que l’humidité continue, il va finir par se soulever !

Tuilage par manque de jeu de dilatation

Après l’humidité, le manque de jeu pour la dilatation est le second phénomène qui peut provoquer un tuilage.

En effet, tout parquet posé ne doit être bloqué par aucun élément. On impose donc un jeu de dilatation périphérique d’un minimum de 8 mm autour de la pièce.

Par contre, on oublie souvent cet espace autour des portes par exemple, ou même autour d’un tuyau de chauffage. Et, à partir du moment où le parquet est « bloqué », sa dilatation naturelle n’est plus possible. Il ne trouve plus de place pour bouger et il finit par se déformer. Il tuile.

Lire l'article Ooreka

Tuilage de parquet : réparation d’un tuilage

La tolérance de tuilage est de 0,15 % de la largeur de la lame, avec un maximum de 0,5 mm (DTU).

Ce désordre est assez visible si le tuilage est fort, et dans tous les cas assez désagréable à la marche. On sent sous ses pieds que le parquet s’est déformé.

Si le tuilage n’est pas trop important et que le problème d’humidité ou de dilatation est écarté, on peut poncer le parquet pour qu’il redevienne plan.

Il faudra ensuite le revernir ou l'huiler de nouveau.

Si le parquet a trop tuilé, voire s’est soulevé, il sera très difficile de le réparer. Le changement s’imposera probablement après résolution des problèmes d’humidité ou de dilatation.

Ces pros peuvent vous aider