Sommaire

  • Les règles pour effectuer son choix de colle parquet
  • Les différents types de colles parquet
  • Acheter de la colle à parquet

Lorsque l'on fait le choix du parquet à coller, le type de colle utilisé est primordial ! Il dépend du type de parquet ainsi que de son support. Comment choisir la colle à parquet la plus adaptée à votre sol pour une pose facile et durable ? Combien cela vous coûtera ? Nous vous disons tout !

Les règles pour effectuer son choix de colle parquet

Il existe plusieurs types de parquets à coller, par opposition au parquer flottant et au parquet cloué. Le type de colle choisi dépend ainsi du type de parquet mais également de la nature du support sur lequel il sera collé.

Les deux grands types de parquet à coller

On distingue principalement deux grandes catégories de parquets à coller.

  • Le parquet massif (100 % bois) est intégralement constitué de bois puisque chaque lame de parquet a été taillée dans une grume. L'essence du bois n'a que peu d'importance pour le choix de la colle, par contre c'est la porosité du bois qui fait privilégier une colle vinylique plutôt qu'une colle polymère plus onéreuse et pas forcément plus adaptée.
  • Le parquet contrecollé (feuille de bois sur support hybride) est une couche d'usure en bois qui est collée sur une structure plus ou moins poreuse. De la structure dépendra le type de colle utilisé. On préférera une colle vinylique à solvant ou une colle polymère. On évitera les colles vinyliques à base d'eau lorsque la couche d'usure ne permet pas l'évaporation de l'eau au travers de la lame (parquet vernis).

Les deux types de supports à coller

C'est la porosité ou non du plancher qui détermine en grande partie le type de colle à utiliser :

  • Sur les supports poreux (bois, béton, tommettes, etc.), une colle vinylique avec ou sans solvant est tout à fait adaptée si le parquet l'autorise puisque l'eau ou les solvants pourront pénétrer le support.
  • Sur les supports non poreux (carrelage lisse, film anhydrite, etc.) on choisira une colle vinylique ou polymère en fonction de la compatibilité du support et du parquet.

 

Les différents types de colles parquet

Il existe 3 grandes catégories de colles pour fixer les parquets au sol.

Les colles vinyliques

Au sein des colles vinyliques, on distingue celles contenant des solvants et celles qui n'en contiennent pas.

  • Colle vinylique en phase aqueuse. C'est l’absorption de l'eau contenue dans la colle par le support et par le parquet qui permettra le collage. Cette colle est parfaitement adaptée aux supports poreux qui laisseront s'évaporer l'eau du liant. Puisqu'elle ne contient pas de solvants, cette colle ne dégage pas de vapeurs nocives nuisant à la qualité de l'air intérieur.
  • Colle vinylique avec solvants. Lorsque l'un au moins des supports ne peut assurer l'absorption ou l'évaporation d'eau, on utilise une colle dont les solvants chimiques se polymérisent pour assurer le collage. L'évaporation des solvants dégage des vapeurs plus ou moins nocives et plus ou moins longues à se dissiper en fonction des solvants employés et de l'aération des pièces.

Les colles polymères

Les colles polymères sont des colles chimiques (PU, polyuréthane, etc.). Tout comme des résines, elles  se posent sur des supports qui n'ont pas à absorber et à laisser s'évaporer de produits. La réaction chimique de l'évaporation des composés organiques volatils (COV) dégage des vapeurs nuisibles pendant un certain laps de temps, dégradant la qualité de l'air intérieur.

Les spécificités des colles parquet

Chaque catégorie de colle présente ses propres spécificités à respecter en fonction du bâtiment et de ses installations :

  • compatibilité avec les planchers chauffants (électriques ou à circulation) ;
  • capacité de résistance en milieu humide (salles d'eau, salles de bains, etc.) ;
  • propriétés d'insonorisation et d'isolation acoustique aux impacts ;
  • et élasticité durable afin d'éviter les grincements et de limiter la transmission des vibrations.

Acheter de la colle à parquet

L'achat de colle à parquet se fait aussi bien sur internet que chez un solier ou dans une grande surface de bricolage en comparant les prix et la disponibilité de la quantité totale de colle requise car il vaut mieux ne pas changer de colle durant la pose.

Lors d'un achat sur internet, attention au conditionnement et au prix affiché. Il existe des cartouches de colle de seulement 300 ml ou moins, d'apparence quasi identique aux grandes cartouches. Faites également attention à l'affichage des prix des colles en pot, ils sont souvent énoncés au kilogramme et non au prix par pot.

La colle à parquet se vend en différents conditionnements depuis la cartouche pour pistolet à mastic jusqu'au seau de colle prête à l'emploi ou à faire soi-même en lui ajoutant de l'eau. Le conditionnement influe autant sur le prix au m² de plancher posé que la nature de la colle.

  • Les colles les moins chères sont les vinyliques en phase aqueuse alors que les colles plus techniques (PU, polyuréthane, polymère, etc.) sont plus onéreuses.
  • Il faut compter de 5 € à 10 € pour une cartouche de 600 ml de colle à poser en cordon grâce à un pistolet d'extrusion.
  • Un pot ou un sac de 5 kg de colle à parquet à étaler à la spatule crantée s'achète entre 15 € et 30 € environ avec une majoration pour les colles plus techniques à plus de 10 € le kg.

Parquet : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger mon guide
Parquet
6 Réalisation des travaux

Aussi dans la rubrique :

Réalisation des travaux

Sommaire

Vous souhaitez poser vous-même du parquet ?

Poser du parquet flottant clipsé Poser un parquet massif Poser du parquet collé Poser du parquet contrecollé Poser du parquet cloué

Faire appel à un professionnel : déroulement et suivi des travaux

Rôle et tarifs d'un parqueteur

Divers

Voir 1 article de plus