Sommaire

Le merbau est un arbre des forêts humides d’Asie et d’Océanie, qui peut atteindre 50 mètres de haut. De couleur brun-orangé à la coupe, son bois prend, après exposition à la lumière, des teintes allant du rouge orangé au brun profond. Ses caractéristiques mécaniques en font un bois bien adapté à la confection de parquets, tant pour l’intérieur que pour l’extérieur. On vous explique tout sur le merbau.

Parquet en merbau : les différents types

On trouve couramment 3 types de parquets en merbau, en lames de différentes longueurs et largeurs. Il est indispensable, dans tous les cas, de prévoir un approvisionnement initial suffisant pour éviter les différences inesthétiques de tons.

Les parquets merbau sont disponibles en finition brute, huilée ou stratifiée (mat, satiné ou brillant).

Parquet en merbau traditionnel

Le parquet traditionnel est fabriqué de façon artisanale, la plupart du temps pour des travaux de restauration ou de rénovation de bâtiments anciens.

Il est constitué de lames de bois d’un seul tenant sur mesure, en longueur et largeur et de forte épaisseur (± 22 mm). L’assemblage est bouveté (languettes + rainures) et les lames sont généralement clouées sur des solives ou des lambourdes.

C’est le parquet le plus solide, mais le plus cher, tant à l’achat qu’à la pose car il requiert un savoir-faire très spécialisé.

Parquet en merbau massif

Le parquet en merbau massif est un parquet traditionnel traité de façon industrielle.

L’épaisseur courante de 14 mm, peut varier sensiblement selon les manufacturiers ou les contraintes de pose.

  • Pour les frises collées, 10 mm suffisent.
  • Pour une fixation par clouage, comptez au moins 18 mm.

La largeur usuelle des lames s’étale entre 90 et 180 mm et leur longueur entre 900 et 2 200 mm.

 

Parquet en merbau contrecollé

Le parquet en merbau contrecollé ou multicouche est constitué d’un parement d’usure en lames de merbau massif collées sur une ou plusieurs couches supports en lattes de bois massif plus tendre ou en panneaux dérivés du bois (contreplaqué, médium, etc.).

Les panneaux superposant au moins trois couches (parement, support et contre-parement) sont plus stables.

  • Le parquet contrecollé peut être mono-lame, si chaque panneau comporte un parement constitué d’une seule frise ou multi-frises lorsque 2 ou 3 lames de parement plus étroites sont préassemblées sur le panneau. Dans ce cas, ils peuvent imiter tous les types d’appareillages.
  • L’épaisseur des panneaux varie entre 7 et 20 mm, leur largeur entre 80 et 190 mm et leur longueur entre 350 et 2 200 mm. Les panneaux, assemblés par bouvetage ou clipsage, peuvent être collés, flottants ou cloués.

Les caractéristiques du parquet en merbau

Le bois est un matériau traditionnel noble, confortable et naturellement beau. Ces considérations, fortement imprégnées dans le subconscient collectif, sont certainement les éléments déterminant du choix d’un parquet. Or le merbau cumule, incontestablement, de nombreux avantages moins subjectifs :

Esthétique flatteuse

  • Ses couleurs sont chaudes et chaleureuses et présentent un grand éventail de tons, du brun clair lumineux au rouge sombre élégants, en passant par les nuances d’orangés et de rouges. On dit même, qu’il se couvre parfois de pépites d’or, qui sont en réalité de petits grains de dépôts sulfureux.
  • Le grain est moyen mais marqué, le fil souvent droit et régulier est quelquefois agrémenté de contrefil aux courbes plus ou moins prononcées.

Très grande durabilité

  • Dense et très dur : il est particulièrement résistant à l’usure, aux chocs et aux rayures, y compris dans les zones de passage intensif.
  • Naturellement imputrescible, même en humidité permanente, il est adapté aux pièces de service (cuisines, salles d’eau, spa, etc.), à l’atmosphère extérieure (terrasses, balcons, piscines, etc.) et au contact avec l’eau douce et le sol (piquets, pilotis, caillebotis, etc.).
  • Résistant aux champignons qui se nourrissent de bois humide, qu'on appelle communément les champignons « lignivores ».
  • Insensible aux attaques des insectes xylophages, à l’exception des termites pour lesquels il est classé « moyennement durable à durable », selon la norme NF EN 350-2 en matière de durabilité du bois.

Difficilement déformable

Les risques de déformation sont faibles, tant pendant les phases de séchage et de stockage que pendant sa mise en œuvre.

  • Risques de gerces (craquelures) peu élevés.
  • Risque de cémentation (durcissement superficiel) nul.
  • Risque de collapse (tensions internes provoquant des déformations) inexistant.

Qualités écologiques : un bilan mitigé

Côté positif, ses caractéristiques naturelles exceptionnelles de résistance aux agents dégradants confèrent au merbau la particularité de ne nécessiter aucun traitement chimique contre l’humidification temporaire ou permanente et les insectes xylophages. C’est appréciable dans le domaine économique et satisfaisant au regard de l’impact écologique.

Côté négatif, cela ne doit pas occulter le fait que ces grumes proviennent souvent de forêts primaires fragiles, menacées d’extinction car mal ou pas gérées. C’est l’équivalent, en superficie, d’une grande région française (± 80 000 km²) qui disparaît chaque année !

Prix des parquets en merbau

Le prix des parquets en merbau varie en fonction du type de parquet, de la qualité du bois, de l’épaisseur, du mode de fabrication, de la marque et du détaillant.

Voici un aperçu des prix moyens TTC hors pose :

  • Parquet en merbau massif brut à coller (épaisseur 10 mm, L 350 à 1 200 mm) : entre 25 et 50 €/m².
  • Parquet en merbau massif huilé ou verni, pose collée ou flottante (épaisseur 14 mm, L 300 à 1 100 mm) : entre 45 et 90 €/m².
  • Parquet en merbau contrecollé huilé ou verni (épaisseur 14 mm, L 350 à 1 200 mm) : entre 75 et 90 €/m².
  • Parquet en merbau contrecollé huilé ou verni (épaisseur 20 mm pose clouée ou flottante, L 2 200 mm) : entre 105 et 150 €/m².

Pour aller plus loin :

  • Vous hésitez encore sur le choix de votre parquet ? Quel bois pour quelle pièce, on répond à vos questions.
  • Une fois le parquet choisi, il vous encore décider du type de pose. Notre comparatif va vous y aider.
  • Vous avez choisi ? Il vous faut maintenant préparer le sol pour y poser votre parquet, étape par étape.
Parquet

Parquet : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, la pose et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Choix du type

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider